Billets culinaires

Cusco 11 (Lausanne)

Nouveau restaurant péruvien: remplaçant l’ex-Instant B depuis mi-mars 2022, ce restaurant à la pimpante déco colorée et à la grande terrasse propose une cuisine traditionnelle et un bon choix de cocktails. Son lama-logo est particulièrement sympa, clin d’oeil au numéro 11 de la rue correspondant à l’adresse du lieu.

Si on a bien suivi, le chef est péruvien, le gérant italien. Les assiettes sont maitrisées et la déco est soignée (on remarquera que l’un des personnages d’inspiration inca aux murs a même de sympathiques couverts anachroniques dans les mains).

La diversité des assises est particulièrement intéressante pour les grandes tablées, car il y a du choix: longue table haute à l’entrée (ce qui ne court pas forcément les rues, à part au Loxton, Café Saint Pierre, Äta, Monsieur 14 ou Comptoir des 3 Places de tête), table ronde pour 6 au fond de la salle, tabourets au bar et tables classiques dans le reste de la salle.

On peut cependant avoir l’impression qu’il manque ce petit supplément d’âme qui fait vibrer les nouvelles adresses, ou que l’endroit est le résultat d’une étude marketing ayant conclu qu’après les restaurants italiens de style Big Mamma, les burgers, les poke bowls et les ramens, un restaurant péruvien correspondrait à la mode du moment.  S’il fallait comparer, nos restaurants péruviens préférés dans la région restent donc toujours Le Pachacamac & Kampai à Genève.

A la carte, compter 12-23 CHF pour les tapas/entrées (guacamole, empanadas, brochettes, causa, ceviche, etc.), 29-43 CHF pour les plats (ceviche, salade, poke bowl « inka », poulpe, viandes) et 12-14 CHF pour les desserts. Au vu de sa proximité avec le cinéma Pathé-Les Galeries en contre-bas, les tapas peuvent être pratiques pour « manger vite fait » avant ou après une projection.

Un vendredi soir, on y a donc partagé:

  • un carpaccio de poulpe cuit accompagné de sauce aux olives violettes péruviennes (17 CHF), pas mal, bien cuit. La portion aurait juste pu être un peu plus généreuse.
  • de bien bonnes frites de yuca/manioc servies avec un joli trio de sauces huancaina/chimichurri/sauce (très très) piquante (12 CHF)
  • un ceviche traditionnel de bar (23 CHF en entrée, servi seul, avec une portion assez minimaliste), leche de tigre accompagné de patates douces et maïs géant en version plat (34 CHF). Les Comparses qui l’ont pris ont trouvé que l’assaisonnement aurait pu être plus marqué, et ils gardent une préférence pour celui d’El Batán, le péruvien bien connu sur l’Avenue de Morges.
  • un bon lomo saltado au wok (43 CHF) soit un tendre émincé de filet de bœuf accompagné de légumes sautés au wok, tomates cerises, riz et frites maison. Bien réalisé, classique et efficace.
  • une tranche de Tres Leches (gâteau à base de trois lait, 12 CHF), humide et très sucré, agrémentée de copeaux de coco séché

Est-ce qu’on y retournera? Peut-être pour goûter d’autres plats/entrées comme la causa (entrée à base de pommes de terre écrasées).

Appréciation subjective: 12/20


Cusco 11
11, rue du Petit-Chêne
1003 Lausanne
Suisse 
+41 21 312 40 12
https://cusco11.ch/fr/
Instagram: @cusco_11
Facebook: @Cusco11restaurant

Miam: vendredi 23 avril 2022 – 20h – env. 70 CHF / 68 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre