Billets culinaires

ByLÙ (Genève)

[Ouvert pour la vente à l’emporter et livraison via smood.ch et UberEats] Petit frère des Luigia, le café ByLÙ a ouvert début février 2020 en remplaçant le Cappocaccia (qui reprendra ses anciens quartiers à son emplacement d’origine dans Confédération Centre). On y retrouve une belle et bonne cuisine italienne, dans un cadre pimpant, électrifiant, coloré et contemporain.

Par rapport à Luigia, ByLÙ propose une carte plus tournée vers la petite restauration sur place ou à lêmporter pour toutes les heures de la journée (dès le petit-déj), tout en conservant des pizze, pâtes et des plats dans l’offre du  « restaurant ».

Notre dîner s’étant déroulé avant la fermeture des restaurants suisses pour endiguer la propagation du coronavirus, l’ambiance était un peu particulière, forcément (en temps normal et sans la règle « une table sur deux occupée », on imagine que ça doit être plus bruyant).

A deux, on y a partagé:

  • deux sympathiques Spritz, au prix peu battable de 7-8 CHF selon l’aperitivo choisi (dans notre cas, Select et Aperol). On peut également choisir des versions au Campari, Marito ou Saint-Germain pour 10 CHF, ce qui reste bien en-dessous de la majorité des spritz genevois…
  • les Calamari, soit une EX-CEL-LEN-TE friture de calamars préparée à la chapelure de maïs, sauce tartare, mayonnaise piquante (18 CHF). En fermant les yeux, on les aurait quasi confondu avec de bons p’tits chipirones de bars à tapas du bord de mer espagnol (genre celui de Santa Pola, station balnéaire bien connue sur ce blog). Pour en revenir aux calamars du ByLÙ, leur friture est ultra-légère et croustillante, et les sauces bien assaisonnées. Une entrée juste parfaite pour les fans de frits comme nous.
  • les penne Calabrese, à la saucisse au fenouil, aubergines, sauce tomate, nduja di spilinga, pecorino romano DOP (21 CHF pour la version 100g, existe aussi en 130g à 26 CHF pour les plus grandes faims. Pâtes très bonnes, à la sauce gourmande comme on adore (pour preuve: l’huile à la tomate sous les pâtes). Le fait de mélanger saucisse au fenouil et nduja rendait le tout savoureux sans être trop piquant (une version 100% nduja aurait été fatale à ceux qui n’apprécient pas le piquant).
  • une pizza alla palla Italica (23 CHF), agrémentée de sauce tomate, origan, huile d’olive extravierge, tomates datterini, mozzarella di bufala et basilic. Pas mal dans l’idée mais un peu trop « mouillée » au centre, probablement par les tomates fraîches. Dommage pour ce côté un peu mou, car le tout était savoureux sinon.
  • les zeppoline alla Nutella (9 CHF), soit des petits beignets frits de pâte légère saupoudrée de sucre, de Nutella et d’excellentes noisettes finement concassées. Remarque importante pour les amateurs des Nutelline de Luigia: il ne s’agit PAS du même dessert. Les zeppoline étaient sympas mais à notre goût trop sucrés, on garde une préférence pour la pâte à pizza frite toute simple de Luigia. Qui sait, les Nutelline arriveront peut-être un jour au ByLÙ?

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers pour tester d’autres plats et reprendre ces sublimes calamari.

Note subjective: 16/20


ByLÙ
6, rue de la Rôtisserie
1204 Genève
Suisse
+41 22 310 15 15
www.bylu.ch
Instagram: @bylu_official
Facebook: @officialbylu

Visite: vendredi 13 mars 2020 – 20h – env. 45 CHF / 40 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*